French English

Who will become the next artsetter artist ? Vote

Artsetter is changing the rules of the art market: contemporary art is no longer an elite entity. As the curators, members vote to determine which candidates will become the next Artsetter artists. Become an artsetter, and participate in this revolution by voting to express your artistic taste.

These are the Artsetter Artist applicants. Artists with enough votes will be granted an Artsetter gallery to display their artwork. Artists need 50 votes to be selected. Browse through the artists and vote for your favorites!

Become an artist

artsetter candidates

Damien Wake
Damien Wake Vote Number of votes: 2/50
Info:

The surreal landscape that inhabits the world between reality and the mind's eye is both mysterious and mystical, filled with enigmatic images that live within the borderlands of our consciousness. Wakelord Photography invites you to explore a conceptual universe where imagination is inseparable from reality, illustrated by esoteric visuals that embody our sleeping memories and walking dreams. From the beautifully unconventional to the fascinating and bizarre, each photograph reveals the intimate geography of the subconscious existence, driven by the human desire to captivate and confound.
more hide
Gillet Benoit
Gillet Benoit Vote Number of votes: 11/50
Info:

Tout est question de nécessité. Peindre est une délivrance qui m'est indispensable, une quête de liberté salvatrice. Dans un avenir, que j'espère proche, mon travail interrogera le présent, confrontera mon regard et ma main à la décadence du monde, aux histoires perdues, aux humains oubliés. Mais avant cela, il me faut être libre de toute contrainte, c'est à dire acquérir, oublier, explorer, tester, découvrir, chercher. C'est uniquement fort de cette liberté qu'il me sera possible de témoigner. Les oeuvres présentées sur ce site sont mes études, mes tentatives, mon apprentissage, mes esquisses. Elles révèlent, je le sais, mon intérêt pour l'humain et son histoire. Tout soutien, moral, de partage, d'acquisition d'un des mes travaux sera le bienvenu, m'encouragera dans la voie que j'ai choisi.
more hide
Roseline Al oumami
Roseline Al oumami Vote Number of votes: 4/50
Info:

Je suis artiste peintre depuis plus de 25 ans. Je suis née le 11 octobre 1968 à Villedieu-les-Poêles (manche) demeurant à Fougères en Ille-et-Vilaine en Bretagne. J'ai eu la chance de connaitre l’artiste et amie Yvain Marnier qui m'a donné une formation artistique de façon académique et à titre gracieux façonnant mon sens inné de la peinture et du dessin. La peinture s’impose à moi comme un moyen d’expression et me permet d’y transcrire mes émotions. Lorsque je peins, je m’évade, je m’exprime et partage. C’est pour moi une exigence intérieure de renouvellement dans mon travail avec une constante remise en question. C’est aller à l’essentiel dans ma quête toute personnelle qui rejoint l’universel en chacun, avec la force du rêve transcrit sur la toile. Ma recherche est l’harmonie, les couleurs, les mouvements, l’équilibre, l’osmose. C’est un voyage dans l’univers de l’inconnu et du lointain. Tout commence devant la toile blanche. Les couleurs se mélangent avec une envie extrême de caresser la toile avec mes mains, guidée par une énergie profonde et foisonnante pour aboutir à un équilibre apaisant. Artiste cotée Artprice et Akoun.
more hide
ehud oren
ehud oren Vote Number of votes: 2/50
Info:

I’ve been memorizing with my camera ”things”, “events”, “places”, “people”, “objects” etc’ since I’ve got my first one fifty something years ago, partly for its own sake and manifestation, partly as assistance to memorize those situations for my painting, drawing and sculpture aspirations. As I grew up - the interest in some my targeted photographs faded away and focused on some others in a clearer sight. The viewer through his/her on inner language, while looking on each photograph, will interpret it and tell the story each photograph reflects on him/her. I wish to share my own approach and get reactions (and hopefully appreciation) to my body of work as expressed here.
more hide
Chloe Forest
Chloe Forest Vote Number of votes: 6/50
Info:

Je pense que pour moi, la photographie est une sorte de boîte de secours, un endroit sûr ou je peux entreposer mes souvenirs, je peux y garder mes instants précieux, mes émotions, mes désirs, mais par dessus tout, je peux y garder des gens. J'ai honte, mais je suis terrorisée par l'abandon. Rien ne me fait plus peur que de me retrouver seule, que les gens qui comptent disparaissent un par un, tout doucement, vicieusement. Ils finissent toujours par s'évaporer sournoisement, accident, vieillesse, changement de vie, de direction. Tant de raisons de s'éloigner, toutes amenées par la deuxième chose qui me terrorise, le temps. C'est probablement idiot d'avoir peur de quelque chose d'aussi abstrait mais, il emporte tout avec lui, les parents, les espoirs, les amis, les projets, les amours et nous laisse des rides, des regrets, de la tristesse, parfois un peu de nostalgie. Et au milieu de tout ce chaos j'ai toujours cette boîte de secours, je pense même qu'on peut appeler ça une malle puisqu'elle est assez grande pour que je puisse m'y réfugier. Parfois, lorsque je me sens seule et perdu j'efface tout ce qu'il y a autour de moi et je m’enfuie dans cette immense boîte aux milles visages. Je me sers également de la photographie pour analyser les gens. Je les vois beaucoup mieux à travers mon objectif, peut-être parce que je me sens plus protégée lorsque qu'un viseur nous sépare, peut être qu'ironiquement ça rend me plus objective. En parlant de cela, il y a des gens ou des instants que je n'ai pas pu photographier et, je le regrette beaucoup. Je pense par exemple à mon père, qui finalement n'existe dans mes souvenirs que par des images prises par d'autres. Les images sont aussi personnelles que les mots, et pour cette raison, je ne connaîtrais jamais mon père, si ce n'est le reflet de ce qu'il était pour ceux qui l'ont photographié lorsque je n'étais même pas encore prévue au planning.
more hide
Alain Gaymard
Alain Gaymard Vote Number of votes: 3/50
Info:

Alain Gaymard, la photographie comme passion … Confucius a dit « choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ». Voilà une citation qui sied à Alain Gaymard. « Un peu malgré moi, sans regret et à mon plus grand plaisir, c’est le conseil que j’ai suivi. En effet, photographe par passion à l’origine, j’en ai fait par la suite mon métier. Je pratique la photographie depuis l’époque de l’argentique et me suis « converti » assez naturellement au numérique. Bien que mes techniques de travail aient évoluées avec l’ère du numérique, le noir et blanc est une constante présente depuis mes débuts jusqu’à aujourd’hui. Sur le fond, je prépare les expositions autour d’un thème et organise mes voyages en fonction de celui-ci. Photographe impliqué et artiste généreux, je m’intéresse au monde hippique, aux voyages ainsi qu’à l’évolution de mon métier. » Sont les paroles du photographe qui se présente à nous. Un artiste à l’univers singulier, Les travaux d’Alain Gaymard nous offrent un univers visuel et esthétique singulier. Ses photographies sont reconnaissables à leurs couleurs vives et leurs flous artistiques. L’artiste nous présente un monde onirique, faisant voyager le spectateur non seulement à travers une large palette chromatique mais également dans des sphères fantastiques, intrigantes, pittoresques et poétiques. Allant de paysages inspirés de l’adaptation cinématographique de l’œuvre de Tolkien à des ambiances similaires à celles de Tim Burton, Alain Gaymard, ses travaux ont également une structure picturale qui révèle des inspirations de peintres surréalistes tel que Salvador Dali, ou plus photographiques comme les tirages de Sebastiao Salgado. L’artiste crée un univers comparable, incitant à la rêverie et à l’évasion. L’artiste porte un regard nouveau sur des productions qui nous surprennent par le choix des thématiques, on retrouve des personnages masqués et mystérieux ; passant des créatures fantaisistes, aux voyageurs égarés, tout en gardant la force de ses captures. L’artiste invente une société incongrue et chimérique.  Cette appréhension de l’art vise à donner une image à la fois esthétique tout en misant sur un travail technique, en adoptant des points de vue variés qui accentuent l’onirisme créatif. Son objectif est de capter l’instant et l’émotion des visages, des expressions, en révélant les sentiments les plus divers. Alain Gaymard est donc un photographe novateur, n’hésitant pas à associer différents genres et thèmes afin de créer un monde à la fois folklorique et irréel. L’artiste développe un style qui lui est propre donnant envie de s’évader dans ses créations oniriques.
more hide
wicky jean daniel
wicky jean daniel Vote Number of votes: 3/50
Info:

Peintre autodidacte, ayant depuis longtemps pratiqué le dessin déjà sous forme d'art abstrait. Depuis 2 ans je peint a l'acrylique sur toile, avec beaucoup de bonheur. Avec l’art abstrait Il ne s'agit pas de représenter le monde des objets, mais notre vie intérieure, nos émotions, nos énergies.Peindre et faire voir les émotions cachées de nos âmes, montrer l'invisible. je partage avec plaisir ma passion de la peinture abstraite avec vous ici sur Art Setter wicky jean-daniel
more hide
Tanya Haimovits
Tanya Haimovits Vote Number of votes: 3/50
Info:

I'm just in the beginning of my way and mostly interested in opinions about my works
more hide
Carlos Jullian de la Fuente
Carlos Jullian de la Fuente Vote Number of votes: 3/50
Info:

Carlos Jullian de la Fuente (1949) est originaire du Chili, il arrive en France en 1969. En effet, après une année passée à l’Université catholique du Chili, il avait décidé de venir faire un stage de 6 mois chez son frère architecte qui ouvrait son agence à Paris après avoir travaillé chez Le Corbusier. Fasciné, il s’inscrit à l'école nationale supérieure d'architecture de Paris La Villette - UP6, pour devenir architecte comme son père et son grand frère. Son diplôme en main (1976), il fait son expérience chez différents architectes avant de s’installer à son compte au début des années 80. Il travaille le plus souvent seul et réalise principalement des commandes publiques comme le Centre d’entraînement du club Sochaux-Montbéliard à Seloncourt (2004), ou le Centre de recherche à Pointe-à-Pitre (2008). Au cours de ses voyages, notamment en Italie, Carlos Jullian de la Fuente développe son goût pour les places italiennes et découvre l’oeuvre remarquable de Carlo Scarpa. Son travail est également influencé par des oeuvres qui le touchent comme le couvent de la Tourette par Le Corbusier (Eveux-Sur-Abresle), 1953-1960), le musée de la préhistoire par Roland Simounet (Nemours, 1979-1981), l’abbaye cistercienne du Thoronet (1146) et l’ambassade de Rabat par son frère Guillaume Jullian de la Fuente (1978). Ces références lui permettent de nourrir sa réflexion lorsqu’il est chargé de concevoir un projet artistique. Les bases de son travail résident dans la géométrie, les proportions et le parcours.
more hide
© 2010 Artsetter